Fantastic World


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aoi Hoshi

Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Eragon
Admin Dragonnne bleue
Admin Dragonnne bleue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 172
Age : 26
Localisation : Sur un petit nuage ou devant mon ordi ! ^^
Vos livres préférés : Fascination, Tentation, les Tara Duncan, Artemis Fowl et plein d'autres
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Aoi Hoshi   Mer 7 Fév - 8:37

Voila, c'est une fic que j'ai faite pour un concours ! Qu'en pensez vous ?

Aoi Hoshi
~Etoile Bleue~


PROLOGUE

- Il était une fois une Petite Etoile qui était tellement timide qu’elle se cachait toujours derrière la Lune. Un jour, cette dernière en eu assez et demanda à la Petite Etoile pourquoi elle se cachait. Elle lui répondit que c’était parce qu’elle avait peur du regard des autres. La Lune, surprise par cette réponse lui dit que les apparences n’étaient pas tout et qu’il faudrait tôt ou tard que les autres la voit. La Petite Etoile prit alors son courage à deux mains et se montra aux autres étoiles. Mais celles-ci rirent car elle était bleue et non pas or comme les autres. C’est à partir de ce jour que cette dernière ne sortit plus jamais de sa cachette …
- Elle est trop triste ton histoire maman !
- Oui, je sais. Mais je te l’ai racontée car toi aussi tu es trop timide.
- Mais non !
- Oh si ! Allez, il se fait tard. Dors bien ma chérie.
- Oui maman …

¤ CHAPITRE I : La rentrée.

- Chérie ! Tu vas être en retard !
- Oui maman ! J’y vais !
- Attends ! Tu oublies ton bento !
- Oups ! Merci maman !

Sur ce, je partis à grandes enjambées vers le Lycée Kayato pour aller y faire ma rentrée. Mais alors que j’avançai vite, je percutai quelqu’un à l’angle de la rue. J’étais un peu sonnée par le coup ! De plus mon cartable était parti je ne sais où.

- Ca va aller ?
- Oui, je crois.

La personne avec laquelle j’étais brutalement entrer en collision me tendit sa main. Je rougis mais pris tout de même l’aide que l’on me proposait.

- Merci.
- Mais de rien ! Et puis, excusez-moi, je ne vous avais pas vu !
- Non, non ! C’est de ma faute ! Je courais car j’allais être en retard au lycée et … Le lycée !!! Mon dieu, je suis vraiment en retard !
- Mais non, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas en retard. Puis-je vous accompagnez ?
- Oh ! Ne vous donnez pas cette peine !
- Mais ça ne me dérange pas. Etant donné que je vais au même lycée que vous.
- Ah bon ! Si vous y tenez …
- Mais oui.

Je relevais donc la tête pour voir qui allais m’accompagner et fus très surprise de découvrir un très beau jeune homme brun aux magnifiques yeux verts. Je rougis expressément et quand il vit que je pouvais faire pâlir d’envie la reine des tomates, il sourit doucement. Je détournais donc mes yeux de son fin visage pour entrer dans la contemplation de mes chaussures.

- Au fait, comment vous appellez-vous ?
- Moi ?
- Oui, qui voulez-vous d’autre ? Me dit-il en souriant.
- Oui, pardon, dis-je en rougissant, je m’appelle Yue Namigishi. Et vous ?
- Moi c’est Shin Akasaki.

Sur ce, nous arrivâmes au Lycée Kayato et nous nous séparâmes pour rejoindre nos classes respectives. C’est à l’heure que je m’assis à un bureau dans le fond de la salle de classe. Je vis alors une fille s’approcher de moi avec un regard méchant. Je me concentrais sur mon livre en espérant que ce n’était pas moi qu’elle venait voir. Mais malheureusement pour moi, c’était le cas.

- Eh ! Toi ! m’interpellât-elle.
- Oui … Dis-je timidement.
- Tu es arrivée au lycée avec Akasaki-Sempai !
- Euh oui … c’est bien possible.
- Et bien ne recommences plus jamais ! Sinon, t’auras à faire à moi !
- Oui, j’ai compris.
- Y a intérêt ma p’tite !

Et elle partit aussi sec, entourée d’une ribanbelle de copines. Par la suite, j’appris qu’elle s’appelait Satsuki Hanajima et qu’elle était de loin la plus redoutable de tous les élèves … Mon année scolaire risquait d’être bien mouvementée. Tout ce que je détestais ! En effet mon plus grand défaut était la timidité …
Bref, malgré cet incident de la matinée, ma journée ce passa relativement bien. J’avais même réussi à me faire une copine ! Un vrai miracle. Enfin, c’était quand même elle qui était venu me parler et qui ne m’avait plus quitté après, étant donné qu’on était dans la même classe. Au fait, elle s’appelait Yumemi Kinimitsu. Elle était sympas mais qu’est ce qu’elle parlait beaucoup ! Du coup je me retrouvais souvent dans des situations embarrassantes vu que je n’aimais pas beaucoup parler. Bref, ce n’était pas si mal pour une rentrée !

¤ CHAPITRE II : Fâcheux accident.

Une fois rentrée à la maison, ma soirée fut des plus ordinaires. Je fis mes devoirs avec l’aide de Ryosuke, mon grand frère, je pris un bon bain chaud avec plein de bulles. Après nous dînâmes et j’allais me coucher.
Le lendemain matin, je me réveillais en forme pour aller en cours. Je descendit prendre mon petit déjeuner en compagnie de mes parents et de Ryosuke, puis j’allais me laver et mettre mon uniforme. Une fois ces tâches accomplies, je partis. Non sans avoir embrassé mes parents et mon frère, ainsi que d’avoir pris mon bento. Je rejoignis Yumemi en chemin et nous allâmes ensemble jusqu’au lycée. Sauf que pour mon plus grand désespoir, Shin Akasaki, le garçon le plus populaire du lycée, nous rejoignit sur notre chemin. C’est à ce moment là que j’eu cette maudite vision qui n’allait rien arranger …
Nous finîmes par arriver et allâmes directement en cours. La matinée passa relativement vite et vint alors la pause du midi. Nous nous rejoignîmes, Yumemi et moi, sous un des nombreux arbres qui ornaient notre cour. Nous venions de finir notre bento lorsque Yumemi me dit qu’elle apercevait Hanajima et toute sa bande qui se dirigeaient vers nous. Une fois cette dernière arrivée, elle m’interpellât et m’emmena de force jusqu'à un coin reculé de la cour après avoir envoyé Yumemi je ne sais où. Satsuki me prit alors par les cheveux et me les tira de toutes ses forces. Deux de ces acolytes me tenaient par les bras pendant que Hanajima me donnait des coups de poing sur la figure et la poitrine. J’étais à moitié en train de suffoquer, et de cracher du sang lorsqu’elle prit la parole :

- Ca fait mal hein ?
- Kof kof …
- Répond sale garce !

Et elle me donna une gifle qui s’entendit à au moins un mètre.

- Oui … Mais … s’il te plait … arrête ...
- Tu me donnes des ordres maintenant ! De mieux en mieux ! Ca ne te suffit donc pas de me désobéir ! Malgré ma menace tu l’as quand même fait ! Tu as accompagné Akasaki-Sempai ! Je ne te le pardonnerais pas facilement mais pour l’instant je vais juste me venger en te mettant une très bonne raclé ! ha ha ha ! Allez les filles ! Tenez-la bien !
- Non … s’il vous plait …
- Tu protestes sale garce !

Effectivement, j’aurais mieux fait de me taire car Hanajima me mit un coup de genou au creux de l’estomac. J’étouffais, je ne voyais plus, je n’entendais qu’a moitié, en deux mots : j’étais à moitié morte. Elles me tabassaient, elle et ses copines, et je ne pouvais rien faire. A quoi bon vivre si c’est pour ce faire tuer par la cause d’un garçon qui ne pensait pas un mal … La vie ne vaut vraiment pas la peine d’être vécu … C’est alors que je l’entendit. Une voix douce mais reflétant une certaine pointe de colère et de menace. Cette voix m’était familière. Mais à qui appartenait-elle ? Bon sang ! Mais c’est bien sûr ! C’était celle de Akasaki, celle de Shin, mais aussi celle de celui qui me cause tant de soucis …
- Mais qu’êtes-vous en train de faire !
- Akasaki-Sempai ! Ce n’est pas moi ! C’est de sa faute ! Elle t’a approché sans ma permission !
- Depuis quand faut-il ta permission pour que quelqu’un puisse m’approcher ?
- Mais …
- Pas de « mais » ! Filez toutes autant que vous êtes et laissez cette jeune fille tranquille !
- Bien !

Mais Shin n’entendit pas la suite de sa phrase qui me revenait.

- Tu me le payeras ma petite ! Oh oui, tu le payeras très, très cher …

Et sur cette dernière parole, elles s’en allèrent. Shin accourut auprès de moi. J’aurai préféré qu’il ne me voie pas dans cet état lamentable, couverte de sang, de bleus et de bosses …
- Yue ! Yue, tu m’entends ?
- Oui … A peut près …
- Je t’emmène à l’infirmerie.

Je rougis lorsqu’il me prit dans ses bras et qu’il m’emmena à l’infirmerie. Voila ce que c’est d’être trop timide ! On n’arrive pas à se défendre toute seule … Et on fini à l’infirmerie avec un tas de bandages. L’avantage dans tout ça (et oui, il y en un !), c’est que j’ai été dispensée de cours toute l’après-midi. Mais lorsque je rentrai à la maison …

- Mon Dieu ! Ma chérie ! Que s’est-il passé ?
- Rien maman, je suis tombée dans l’escalier au lycée !
- Ma pauvre ! Vraiment, quelle maladroite tu fais !
- Je sais maman. Je monte me reposer dans ma chambre.
- D’accord ! Je viendrais t’apporter un médicament pour calmer la douleur.
- Je veux bien, merci.

Je montais donc dans ma chambre et m’affalais doucement sur mon lit, histoire de ne pas raviver la douleur. Je me mis sur le dos et fermais les yeux. Les larmes coulaient toutes seules. Qu’avais-je fais pour mériter ça ? Je ne le savais pas. Mais comme toujours ma vision s’était réalisée. Pour mon plus grand malheur. D’abord ces visions qui ce réalisent tout le temps et puis ma timidité qui me cause des ennuis …Des fois, je me dit qu’il vaudrait mieux mourir … A ce moment là, un frappement à ma porte me tira de mes sombres pensées. C’était ma mère. Je séchais mes larmes d’un revers de manche et lui dis d’entrer. Elle m’apportait mon médicament. Je le pris et me mis à mes devoirs. Quelques heures passèrent et se fut finalement mon frère qui me tira de mes devoirs pour me dire de venir dîner. Nous dînâmes donc puis nous allâmes tous nous coucher. J’avais décidé que demain serait un jour nouveau malgré mes blessures qui changeraient le regard des autres à mon égard.

A suivre ...

P.S : Je mettrais la fin plus tard car si je met mon texte en entier, la longueur autorisé est dépassée ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mermaid-powa.fr-bb.com
 
Aoi Hoshi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vit ta vie Hoshi ! Les Menshuus font fondre un coeur de glace !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastic World :: Hors Sujet :: Vos romans / fanfictions-
Sauter vers: